Seliweb a été créé un peu par hasard.

Arrivant dans la Drôme (26), je me suis inscrit à Monbeausel pour y faire des connaissances. Ce qui fut le cas, car j'y ait noué de belles amitiés. J'ai proposé au sel de leur installer un site. Au départ je cherchais un outil existant. je n'ai trouvé que le SEL de Paris, développé par un aficionado du logiciel libre et de linux. Mes différents mails sont restés sans réponse. Alors, je me suis souvenu qu'au bureau, nous avions développé un logiciel d'annonces en php / mysql. On m'a donné gracieusement les sources que j'ai fait adapter par un stagiaire. Puis par deux autres stagiaires.

Deux ans plus tard, j'ai déménagé à Valence ou j'ai rejoint naturellement le SEL existant et leur ai proposé le site que nous avions mis en place pour Monbeausel. Ayant changé de travail, et n'ayant plus personne sous la main pour programmer, je commençais à me remettre à la programmation, arrêtée en 1996, en apprenant le php.

Michele Colas, habitant Montélimar et souhaitant monter un SEL est venue nous voir pour nous demander de l'aide. Nous lui avons proposé d'utiliser notre site et donc notre logiciel. Il a fallu pour cela mettre le système des antennes en place, pour séparer les adhérents. En moins d'une année les Montiliens étaient suffisamment nombreux pour monter leur propre SEL (SELIMAR) et devenir autonomes. Je leur ai installé le logiciel sur leur propre hébergement.

Cela faisait trois SELs! Naturellement la question du devenir des sites s'est posée : "Philippe, que se passera-t-il si tu n'es plus la?" Ma réponse a été de donner un nom au logiciel SELIWEB, de le mettre en licence libre (CECILL) et de lui consacrer un site, pour rassurer tout le monde.

A ma grande surprise, j'ai commencé à être contacté, par Frédéric Mathy (Sel Pont de Vaux) et par Jack Paloque (Intersel Sud). Ils ont proposé qu'on utilise un forum pour faciliter les discussions et celui-ci fut mis en place sur le site. Frédéric Mathy a aidé a développer et a corrigé de nombreuses pages de Seliweb. Frédéric m'a fait découvrir le système de gestion de versions avec Assembla et tortoise SVN. Cet outil nous a grandement facilité la tâche. Merci Frédéric.

Quelques personnes ont commencé à demander les sources et Arnaud Yonnet (de breizisel et adepte du logiciel libre), nous a installé le dokuwiki afin de gérer la documentation. C'était sa façon de nous remercier. Dans le même temps, un étudiant de l'IUT de Valence, Samir CHALA, nous a installé la gestion des droits sur l'ensemble des pages de la console. Il lui a fallu beaucoup de patience.

Quelques sites étant mis en ligne, il a fallu livrer les mises à jour. Je me suis confronté à un nouveau casse-tête. Après réflexion j'ai développé un petit outil de mise à jour, qui donne de bons résultats. Le plus difficile est de penser à le mettre à jour à chaque fois que je produis un changement dans la base de données!

Petit à petit le logiciel progresse et la communauté grandit. Des fois, je constate avec bonheur que des utilisateurs ont discuté sur le forum, se donnant des solutions sans que j'aie à intervenir. Je viens de me mettre au PHP 5 avec l'apprentissage de la programmation orientée objet (POO). Je commence à entrevoir les gains que je vais pouvoir obtenir, tout en comprenant que cela nécessitera la réécriture de l'ensemble du code.

Je sais que tous, vous attendez la version graphique qui m'obligera à séparer le code des éléments graphiques en les plaçant dans des fichiers css. En plus de la POO, cela laisse entrevoir une somme de travail importante. Notre équipe manque de programmeurs et jean-Pierre Sapin qui s'est proposé a été accidenté cet été!

Ma plus grande satisfaction est de savoir, que des membres d'une quinzaine de SEL réalisent des échanges au travers de cet outil. Cet après-midi, un belge vient de demander les sources et Seliweb commence à dépasser les frontières hexagonales. Vous m'auriez dit ça il y a quatre ans, je ne vous aurais pas cru !